Non ! Rien de changé depuis 1937! Mêmes peurs et mêmes solutions

Au moment où Lanza del Vasto, en 1937, invitait les hommes à plus de sagesse face au « progrès » et aux effets néfastes pour l’Humanité d’une économie non contrôlée, Georges Bernanos était l’observateur direct des atrocités des « nationalistes » de Franco en Espagne. Révolté face à une Eglise catholique silencieuse ou pire, justifiant les crimes atroces qui étaient commis au nom de Dieu, il  écrivait à son retour en France, dans les « Grands cimetières sous la lune »  :

« Je crois que le suprême service que je puisse rendre (aux honnêtes gens) est de les mettre en garde contre les imbéciles ou les canailles qui exploitent aujourd’hui, avec cynisme, leur grande peur. »

Lydie Salvayre reprend la formule de Bernanos dans son roman « Pas pleurer », paru au Seuil en 2014 et Prix Goncourt 2014 (page 213) et ajoute que « cette phrase … pourrait avoir été écrite ce matin même, tant elle explique notre présent. » . Dans ce roman (ou récit), Lydie Salvayre évoque les destins croisés de sa mère protagoniste et victime de la guerre civile du côté républicain et Bernanos effrayé et bouleversé par ce qu’il observait sur l’Ile de Palma de Majorque où il vivait. Lydie Salvayre écrit plus loin :

« Bernanos partit donc pour la France, avec au cœur un sombre pressentiment: l’horreur dont il avait été à Palma le témoin impuissant n’était peut-être, n’était sans doute, que la préfiguration d’autres horreurs à venir. Et il écrivit ceci: « Je ne me lasserai pas de répéter que nous pourrons entreprendre un jour ou l’autre l’épuration des Français sur le modèle de l’épuration espagnole, bénie par l’épiscopat… Ne vous inquiétez pas, me soufflent à l’oreille Leur Seigneuries. Une fois la chose en train, nous fermerons les yeux. Mais je ne veux justement pas que vous fermiez les yeux, Excellences ! »

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s